Guide interdit bancaire/fiché banque de France

Depuis ces dernières années, les Français en situation d’interdit bancaire ou fichés à la Banque de France se font de plus en plus nombreux. Malheureusement pour ces personnes, l’ouverture d’un compte bancaire dans une banque classique est devenue plus délicate et contraignante.

Néanmoins, il existe plusieurs solutions pour sortir de ce problème en se tournant vers les banques en ligne.

Si vous êtes fiché banque de France pour une quelconque raison, pas de panique, voici quelques conseils qui vous aideront à trouver la bonne voie.

Profils particuliers : quelles solutions…

Voici les principales questions que se posent souvent les personnes en situation d’interdit bancaire, et que nous allons tenter de répondre plus clairement.

Quelle banque pour un fiché banque de France ?

Être interdit bancaire n’est pas une situation facile à vivre, mais la Banque de France essaie d’y remédier depuis ces dernières années.

Quand on se voit refuser 3 fois une ouverture de compte bancaire dans 3 différents organismes financiers, on peut recourir à la Banque de France pour obtenir de l’aide.

En outre, il est aussi possible de se tourner vers une banque en ligne pour fiché FICP. Celle-ci met des conditions spécifiques pour les personnes en situation d’interdit bancaire telles qu’un moyen de paiement à autorisation systématique ou la possibilité de retirer de l’argent sans découverts bancaires.

Pour bénéficier de ces avantages, le client doit généralement pouvoir justifier d’un revenu minimum de l’ordre de 1 000 euros chez Hello Bank, 1 200 euros chez Fortuneo, voire 1 600 euros chez BforBank.

Comment faire quand on est FICP ou FCC ?

Dans le cas où un organisme financier décide de clôturer le compte courant de son client fiché bancaire, il est tenu de le prévenir pour qu’il puisse demander l’ouverture d’un nouveau compte dans une autre banque de son choix.

En revanche, si plusieurs établissements refusent l’ouverture d’un compte courant classique pour un fiché à la BF en raison de son antécédent défavorable, celui-ci devra recourir à son «droit au compte » conformément à l’article L 312-1 du Code Monétaire et Financier.

Ouvrir un compte fiché Banque de France

Quelques démarches doivent être respectées pour ouvrir un compte fiché BF.

Le droit au compte

Il s’agit d’une procédure légale qui consiste en une désignation d’office par la Banque de France d’un organisme financier qui devra ouvrir un compte de dépôt à la personne interdit bancaire.

Cela est valable même si la personne est inscrite au fichier des incidents de crédit aux particuliers ou au fichier central des chèques (FCC), ou encore en situation de surendettement.

Les services bancaires de base

La personne interdite bancaire bénéficie des services bancaires de base comme tout autre client, à savoir :

  • L’ouverture et la tenue d’un compte de dépôt

  • La carte de paiement Visa Electron Sensea

  • Le dépôt et le retrait d’argent en espèce dans la Caisse d’Épargne : celle-ci gère le compte de dépôt de la personne fichée bancaire

  • Quatre virements avec deux chèques par mois

  • La consultation et la gestion du compte en ligne

  • Un changement d’adresse une fois par an

  • Des relevés d’identité bancaire

  • Un système d’alerte sur le niveau du solde dans le compte

  • Une commission d’intervention plafonnée à 4 euros par opération dans la limite de 20 euros par mois

Les documents à fournir

Pour ouvrir un compte bancaire en tant qu’interdit bancaire, il faudra prévoir un certain nombre de documents :

  • Une pièce d’identité valide

  • Un justificatif de domicile

  • La lettre de refus émis par la banque

  • Une indication des références géographiques

  • Une déclaration sur l’honneur indiquant que vous ne possédez aucun compte courant en France

Les crédits possibles

Émission de chèque sans provision, faute de remboursement, abus de carte bancaire… les raisons qui ont engendré la situation d’interdit bancaire sont nombreuses.

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas si facile pour les clients concernés, notamment lorsqu’ils souhaitent obtenir un crédit. Néanmoins, des solutions existent :

Le microcrédit pour interdits bancaires

Si vous avez besoin d’une petite somme d’argent dans l’immédiat pour un quelconque projet, il vous sera possible de demander un microcrédit auprès d’un établissement pour interdit bancaire tel que les crédits municipaux.

Généralement le montant de ces prêts s’élève entre 300 et 3 000 euros, avec un taux d’intérêt moyen de 4% et une durée de remboursement de 6 à 36 mois.

La Croix Rouge propose également des crédits pour les interdits bancaires ayant un budget « prêt » pour les gens les plus démunis.

Le « crédit hypothécaire » pour interdits bancaires

Si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier, certains établissements financiers peuvent vous proposer un crédit en réalisant une hypothèque sur votre logement.

Celui-ci sera ainsi utilisé comme caution qui garantira l’établissement de son crédit en cas de défaillance de paiement.

Cette solution n’est pas à prendre à la légère. Mieux vaut consulter un professionnel avant de vous engager.

Le « crédit à gage » pour interdits bancaires

Pour les personnes fichées à la BF, mais ne disposant pas de biens immobiliers, ils pourront mettre en gage leurs biens matériels de valeur tels que bijoux, or, peintures…

Ces derniers peuvent constituer un véritable gage tout comme la caution pour le crédit hypothécaire. Seulement, les organismes qui acceptent ce type de gage sont très rares.

Les banques pour les interdits bancaires

Trouver une banque en ligne acceptant le FICP n’est pas si difficile comparé aux établissements bancaires traditionnels.

Pour vous rassurer, sachez que les établissements et les plateformes qui proposent des crédits entre particuliers ne vérifient pas le statut d’interdit bancaire, mais plutôt votre capacité à rembourser.

C’est donc une première alternative à ne pas négliger. Sinon, le compte Nikel constitue une autre alternative.

L’option envisageable : le compte Nikel

Si vous n’arrivez pas à trouver une banque en ligne qui accepte les FICP, ne perdez pas trop votre temps et opter pour le compte Nickel.

Qu’est-ce que le compte Nickel ?

Il s’agit d’un produit bancaire qui s’adresse particulièrement aux personnes FICP. Ce compte permet de déposer et retirer de l’argent en espèces, de réaliser et d’y recevoir des virements.

Le titulaire peut aussi y domicilier ses salaires et mettre en place des prélèvements automatiques. Notons que ce type de compte est associé à une carte Mastercard.

Cependant, il ne permet aucun découvert, et donc pas d’agios ni de commissions d’intervention.

Comment souscrire à un compte Nickel ?

L’ouverture d’un compte Nickel est réservée aux personnes physiques majeures ou mineures de plus de 12 ans représentées légalement. Elle ne requiert aucune condition de revenus ou de versement initial.

Toutefois, une pièce d’identité, un numéro de mobile et un accès internet sont nécessaires pour réaliser certaines opérations. Pour ce faire, il faut acheter un « coffret Nickel » dans l’un des buralistes ou distributeurs de presse agréés par la FPE ou Financière des Paiements Électroniques.

Notons que la carte bancaire sera immédiatement activée et vous pourrez repartir avec un RIB.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *