Le meilleur crédit immobilier

Rénover son bien, faire construire ou acheter la maison de ses rêves, ça a un coût. Pour les ménages avec des revenus modestes, un tel investissement nécessite souvent de longues années d’économie.

C’est pourquoi nombre de particuliers décident de souscrire un crédit immobilier pour réaliser leur projet.

Si ce type d’emprunt est moins accessible au grand public dans les établissements bancaires traditionnels, il est beaucoup plus abordable dans les banques virtuelles actuelles. Celles-ci offrent de nombreux avantages, notamment en matière de tarification, de rapidité, d’accessibilité et d’efficacité.

Comment fonctionne un crédit immobilier online ? Comment choisir la solution la plus adaptée ?

Vers quelle plateforme se tourner ? Autant de questions que nous essayons de répondre à travers notre comparatif des meilleurs prêts immobiliers sur Internet.

Comment fonctionne un crédit immobilier ?

Les banques proposent deux types de prêt : le crédit à la consommation et le prêt immobilier.

Pour ce dernier, il s’agit d’une certaine somme d’argent prêtée par un organisme financier dans le but de financer la construction ou l’achat d’une résidence principale/secondaire, ou encore d’un bien destiné à la location.

À la signature du contrat, lorsque l’emprunteur a justifié un dossier fiable, il s’engage à rembourser son emprunt durant une période préalablement déterminée et moyennant des intérêts.

Les éléments constitutifs d’un prêt immobilier

Le prêt immobilier est caractérisé par plusieurs éléments :

  • Le montant emprunté : il est égal au coût de l’opération auquel l’apport personnel est déduit

  • Le montant des mensualités

  • La durée de l’emprunt

  • Le montant des garanties et assurances

  • Le taux d’intérêt : fixe ou variable

  • Le coût total du crédit

À noter que les taux d’intérêt et des assurances constituent un élément clé du prêt immobilier puisqu’ils ont des impacts directs sur le montant des mensualités, la durée de l’emprunt et le coût du crédit.

Réglementation du prêt immobilier

Tous les crédits proposés par les banques traditionnelles ou online sont réglementés par la loi.

En matière de prêt immobilier, l’emprunteur est protégé par l’article L312-1 du Code de la Consommation. Celui-ci impose un délai de rétractation de 10 jours afin que le client puisse prendre le temps de bien réfléchir sur son engagement.

En outre, la loi Neiertz encadre le domaine de surendettement des ménages. Le montant du prêt ne doit pas ainsi dépasser le taux d’endettement de 33 %.

Les garanties et assurances

Le montant d’un crédit immobilier est généralement élevé, et pour garantir son remboursement, les établissements financiers ont besoin d’une certaine garantie. Celle-ci se décline sous plusieurs formes :

  • L’hypothèque : il s’agit d’une garantie permettant à la banque de faire saisir le bien immobilier de l’emprunteur et de le vendre aux enchères en cas de non-paiement.

  • Le privilège de prêteur de deniers : cette assurance fonctionne de la même manière que l’hypothèque, sauf qu’elle ne concerne que des biens existants (terrains, neufs, anciens)

  • Le cautionnement : il désigne une personne physique s’engageant à rembourser les mensualités en cas d’invalidité ou d’incapacité de l’emprunteur.

  • Le nantissement : c’est un contrat par lequel le souscripteur confie des gages à sa banque pour couvrir l’emprunt en cas de problème (placements, assurance-vie…)

Le rachat de crédit immobilier ?

C’est une opération qui consiste à renégocier un crédit souscrit à un taux plus élevé que ceux pratiqués sur le marché au moment du rachat.

Le rachat de prêt immobilier s’effectue généralement auprès d’un établissement concurrent, mais certaines banques acceptent parfois de renégocier leur propre crédit.

Il implique des frais supplémentaires qui s’élèvent à 6 mois d’intérêt au maximum sans dépasser 3 % du capital restant dû.

Quel crédit immobilier choisir ?

Avant de contracter un crédit immobilier, il convient de déterminer sa capacité de remboursement mensuelle.

Celle-ci est calculée à partir de ses revenus et ne doit dépasser un taux d’endettement de 33 %. À titre d’exemple, un couple qui touche 4 000 euros nets par mois ne pourra pas dépasser un remboursement mensuel de 1 320 euros, hors charges fixes (loyer, pension, prêt perso ou auto…).

Après cette première étape, il sera possible de déterminer la capacité d’emprunt du client, c’est-à-dire le plafond du montant qu’un établissement de crédit sera susceptible d’accorder. Pour le calculer, il suffit de multiplier la capacité de remboursement mensuelle par le TAEG (taux annuel effectif global) et par la durée du prêt.

Dans les établissements traditionnels, les taux sont souvent élevés et les conditions d’octroi du crédit contraignantes. Les démarches sont beaucoup plus souples et rapides via les banques virtuelles.

Choisir entre : taux fixe ou variable

Le montant des mensualités dépend principalement du taux appliqué par l’organisme prêteur.

Plus il est élevé, plus les remboursements mensuels le seront également. Il est donc primordial de porter une attention particulière sur cet élément.

En agence comme sur Internet, les banques proposent deux types de taux :

Les taux fixes

En France, ils représentent en moyenne neuf emprunts sur dix. Comme leur nom l’indique, ils sont déterminés préalablement par la banque, ce qui permet à l’emprunteur de savoir combien il doit payer par mois et à combine s’élèvent les intérêts.

C’est également une option intéressante, car le client a déjà la certitude que ces montants ne changeront pas tout au long de son emprunt.

Les taux variables

Ils ont l’avantage d’afficher un taux de départ plus faible que les crédits immobiliers à taux fixes.

Néanmoins, ils peuvent varier selon l’évolution du marché. L’emprunteur devra ainsi prévoir les inflations et disposer de suffisamment de fonds pour effectuer ses remboursements, même en cas de hausse des taux.

Comment choisir un bon crédit immobilier ?

Souscrire un crédit immobilier est un véritable engagement qu’il convient de porter une attention particulière sur un certain nombre de paramètres avant de porter son choix sur la première offre venue.

Voici donc quelques informations à connaître avant de se lancer dans l’aventure.

Qu’est-ce que le taux nominal ?

Les banques, traditionnelles ou online, sont rémunérées grâce aux intérêts engendrés par les crédits qu’elles proposent.

Toute offre de crédit est ainsi accompagnée d’un taux nominal préalablement établi par l’organisme prêteur. Il doit être affiché sur l’offre même pendant les opérations spéciales.

Qu’est-ce que le taux annuel effectif global ? (TAEG)

Le TAEG, de plus en plus appelé TEG, correspond au taux d’intérêt représentant le coût réel du prêt immobilier.

Il est réglementé par l’article R313-1 du Code de la Consommation et détermine le montant que l’emprunteur doit payer en contrepartie de sa dette.

D’une manière plus simple, il intègre le taux d’intérêt principal du prêt ainsi que ses coûts associés obligatoires tels que les garanties, les frais de dossiers et les assurances.

Calculer les mensualités à rembourser ?

Comme indiqué précédemment, la loi prévoit un seuil de mensualité à ne pas dépasser, soit un tiers des revenus personnels ou familiaux.

Le calcul des remboursements mensuels dépend de plusieurs éléments tels que la durée de l’emprunt, les charges fixes de l’emprunteur, mais surtout le taux d’intérêt.

Quelle durée de crédit choisir ?

Contrairement aux idées reçues, on n’est pas forcé de s’endetter sur une très longue période pour concrétiser son rêve de devenir propriétaire.

D’une règle générale, la durée de remboursement d’un prêt immobilier ne dépasse pas 25 ans. Elle varie selon le montant d’endettement du client. Plus elle est élevée, plus le taux d’intérêt proposé le sera aussi.

C’est évident puisqu’un organisme financier qui s’engage sur une période plus longue prendra davantage de risques que sur le moyen ou court terme.

Comment calculer le cout total d’un crédit ?

Il comprend les intérêts bancaires et les frais annexes, notamment les frais de dossier, les frais de garantie, l’assurance obligatoire…

Si vous avez des doutes ou souhaitez avoir plus de précision sur le calcul de votre prêt immobilier, vous pourrez effectuer des simulations en ligne via des comparateurs de crédits online.

Nous mettons également à votre disposition un outil rapide pour évaluer votre projet.

Combien coûte une assurance de crédit ?

Un crédit immobilier engage l’emprunteur et doit être remboursé quoiqu’il advienne.

C’est pour cette raison qu’il est systématiquement accompagné de garanties pour couvrir les remboursements en cas de défaillance de paiement : décès, invalidité, incapacité de travail ou perte d’emploi.

Dans l’un de ces cas, les mensualités prévues pourront être remboursées de façon partielle ou totale. Sachons aussi que l’assurance emprunteur fait partie des éléments obligatoires qui rentrent dans le calcul du TAEG.

Le coût d’une assurance-crédit dépend du taux choisi, et plus celui-ci est élevé, plus le montant de couverture le sera également. Il suffit donc de trouver le juste dosage en fonction de la situation de chacun. On distingue deux types d’assurance :

  • L’assurance de groupe : elle est proposée par l’établissement financier, dont le coût est fixe et uniforme pendant la durée du contrat. Elle se calcule en multipliant le montant de l’emprunt par le taux de l’assurance et diviser le reste par 12.

  • L’assurance individuelle : cette garantie a été mise en place par la Loi Lagarde. Elle consiste à souscrire une assurance auprès d’une compagnie tierce et se calcule chaque année.

Meilleur crédit immobilier en ligne ?

Avec la diversité de l’offre de crédit immobilier sur Internet, pas facile de s’y retrouver sans passer par un comparateur de banque en ligne.

Pour faciliter vos recherches, nous vous avons sélectionné les grandes banques virtuelles en France avec leurs offres.

ING Direct

Chez ING Direct, l’offre de crédit immobilier est récente et on n’y trouve que des taux fixes.

C’est plutôt pertinent et plus rassurant pour l’emprunteur lambda, d’autant plus que le TEG proposé est essentiellement compétitif. Avec l’assurance comprise, il débute à 2,30 %.

Une fois le crédit effectué, le client bénéficiera d’une grande souplesse concernant ses remboursements. En effet, il est possible de décaler le versement des 3 premières échéances, voire moduler le montant des mensualités aussi bien à la baisse qu’à la hausse.

Le montant de crédit autorisé varie de 80 000 à 500 000 euros. Il est uniquement destiné à la rénovation de bien déjà existant. Aussi, ING Direct exige un apport obligatoire de 10 % de la valeur totale du bien.

Cofidis

Banque virtuelle de la caisse fédérative du Crédit Mutuel, Cofidis se lance aussi dans le crédit immobilier avec son offre Projexio.

Il s’agit d’un crédit immobilier sur 15 ans exclusivement dédié à la rénovation ou la production d’énergie sur l’habitat. Il s’adresse aussi bien aux propriétaires qu’aux locataires.

Cetelem

Parmi les acteurs majeurs du secteur, Cetelem met à disposition des clients une large gamme de produits bancaires, notamment des crédits immobiliers à taux fixes ou variables, sans plafond, des crédits relais, PTZ+…

Les taux proposés varient selon la qualité du dossier et du type de crédit choisi.

Boursorama

Le crédit immobilier est devenu le point fort de Boursorama actuellement avec de nombreux avantages : souscription 100 % en ligne, aucune obligation de changer de banque, réponse immédiate…

Aussi, le TEG est à seulement 2,01 % pour les emprunts de 100 000 euros contractés sur 14 ans. L’assurance est déjà comprise, sans aucuns frais de dossier.

Enfin, le client bénéficie d’une vraie souplesse dans les mensualités puisqu’il pourra les modifier à la hausse ou suspendre le remboursement pour quelques mois. Le remboursement anticipé est autorisé, sans aucune indemnité particulière.

Hello Bank

Filiale du groupe BNP Paribas, Hello Bank propose à son compte l’ensemble de l’offre du groupe.

La banque en ligne dispose ainsi de plusieurs types de crédits immobiliers, à taux fixes ou variables, des crédits relais, sans plafond, crédit immobilier à taux zéro, etc.

Autre atout majeur de la plateforme : des taux relativement bas comparés à la concurrence.

Monabanq

Pour terminer, vous pourrez opter pour le crédit immobilier de Monabanq si les taux fixes vous intéressent.

Ils sont intéressants pour les primo-accédants, mais sont assez élevés que ceux des concurrents. Il faudra également prévoir les frais de remboursements anticipés et les taux d’assurances.

Maintenant que vous disposez de toutes les informations de base pour bien choisir un crédit immobilier en ligne, il suffit de comparer les différentes offres du moment via notre formulaire dédié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *